Okana
Adaptogènes, b.a.-ba

Adaptogènes, b.a.-ba


Les “adaptogènes”... un nouveau nom à la mode, synonyme de santé, bien-être et de modernité.

Afin d'avoir une bonne idée de ce que c’est, commençons par comprendre ce que ce n’est pas.

Les adaptogènes, ce n’est pas de la médecine puisqu'ils n'ont aucune vocation curative. 

Les adaptogènes sont des plantes ou des champignons (la plupart du temps) qui poussent dans des climats extrêmes, ce qui leur donne une capacité hors norme d’adaptation. C’est là tout l’intérêt de ces aliments. Ils transmettent cette adaptabilité et leurs bienfaits au corps humain. 

Si la pharmacopée ancienne chinoise les appelait déjà “les tonifiants” supérieurs, la définition technique des Adaptogènes arrive dans les années 60 du côté de l’URSS. Les soviétiques travaillent depuis une vingtaine d’années sur des aliments pour renforcer les performances humaines. Les adaptogènes ont trois propriétés fondamentales : 

  1. Renforcer les défenses du corps contre les agressions extérieures - de manière non spécifique, 
  2. Normaliser et stabiliser les états physiologiques et donc atteindre l'homéostasie
  3. Préserver le fonctionnement des organismes tout en assurant l'absence de toxicité

En résumé, le miracle des adaptogènes, c’est l'apaisement en cas de stress, l'énergie en cas de fatigue et le renfort cognitif en cas d'esprit brouillé.

Ce sont de véritables petits trésors de la nature. 

Leur démocratisation est de plus en plus répandue dans une société qui elle, est de plus en plus sujette aux ascenseurs émotionnels, aux pics de stress et à la fatigue d’un rythme parfois écrasant. 

De Charles Vercoustre
Tuesday, December 15, 2020